Vendredi 9 février 2018 – 19:30 : lecture de « Maupassant » par Arne Ulbricht

Lecture/discussion autour du roman biographique « Maupassant » de et avec l’auteur Arne Ulbricht

(en allemand)

Vendredi 9 février 2018 – 19:30

Entrée libre

Maupassant, biografischer Roman, Arne Ulbricht, Klak Verlag, 2017

coverLe roman biographique de Arne Ulbricht offre une perspective originale sur la vie et l’œuvre de Maupassant. Certes connue de ses spécialistes, la période de la vie de Maupassant qui a précédé son succès semble pourtant aujourd’hui quelque peu délaissée. Habile, l’auteur use d’un style narratif vivant qu’il ponctue de dialogues réalistes. Il plonge le lecteur dans l’intimité d’un Maupassant qui s’affirme et fait ses armes dans la poésie et le théâtre.

Les données biographiques sont établies. Cela étant, tout l’art de l’auteur repose dans la mise en scène romanesque qu’il offre aux événements qui ont jalonné la vie de Guy de Maupassant et l’ont mené au succès. Ses débuts sont généralement peu mis en exergue. On connaît sa vie où l’excès est roi, on connaît ses délires, on lui connaît ses nouvelles. Mais l’auteur nous offre leurs mises en scène et une approche singulière. Maupassant est le personnage de sa propre vie. Son caractère bien trempé est mis en valeur. Sa joie de vivre, son goût pour la fête et ses échappées sexuelles quasi existentielles sont des aspects prégnants du récit. En dépit de ses excès, Maupassant parvient à écrire. Les textes érotico-pornographiques de ses débuts ont une place primordiale dans l’ouvrage puisqu’ils sont ses premières tentatives littéraires. Par ce roman biographique, c’est la scène underground de la fin de siècle que nous fait connaître l’auteur où idées libérales et vies libérées se côtoient. Arne Ulbricht offre au lecteur un voyage rafraîchissant au pays des « classiques ».

Maupassant, un roman biographique plonge le lecteur dans la vie de bohème des intellectuels de la fin de siècle. Un roman accessible et des plus entraînants qui séduira aussi bien les adeptes de Maupassant que ceux qui souhaitent le découvrir.

En résumé :

Le récit commence par la fin. Maupassant souffre de délires et doit être interné. S’en suivent les prémisses de son succès et son parcours depuis l’enfance. Issu d’une famille de notable, il grandit en Normandie où il côtoie aussi bien pêcheurs et fils d’ouvriers que petite bourgeoisie. Le caractère affirmé et indépendant de l’artiste se forme de façon très précoce. Baigné par la culture immense de sa mère, il est sensibilisé très jeune à l’art. Armé de sa fougue naturelle, il navigue entre grands textes littéraires, activités sportives, déambulations dans la nature et découverte de la sexualité. L’auteur n’hésite pas à dépeindre ses premiers émois et différentes de ses expériences. Son écriture laisse pénétrer le lecteur dans l’intimité de Maupassant qui ne cessera jamais de profiter avidement des plaisirs de la chair. Renvoyé de l’internat catholique où l’a envoyé sa mère, il en ressort avec un dégoût profond de la religion. Lorsque la guerre franco-prussienne éclate, il a 20 ans et est mobilisé. Il sert dans l’administration grâce à l’intervention de son père. Cette expérience crée chez Maupassant un fort sentiment antimilitariste. Lorsque le temps du service militaire arrive, son père parvient à l’en libérer. Il lui trouve un poste dans l’administration qui lui permet de sustenter à ses besoins et de s’adonner à la création littéraire. Le lecteur suit en outre sa vie libérée qui lui font fréquenter maisons closes et intellectuels libéraux. Flaubert reste une figure paternelle de mentor constante. Leur relation lui permettra en outre de rencontrer bon nombre d’auteur comme Zola, Tourgueniev, Edmond de Goncourt, etc. En marge des parties mondaines, l’auteur nous ouvre les portes des ateliers où Maupassant et ses comparses s’essaient à la mise en scène de pièces érotiques parfois qualifiées de pornographiques. Le lecteur assiste à la création des poèmes oubliés de Maupassant comme Au bord de l’eau, qui, publié sous le titre Une fille, sera victime de la censure pour outrage à la pudeur. Flaubert s’exprime alors publiquement pour le défendre. Toujours poussé par ce dernier qui l’encourage à se concentrer davantage à sa création littéraire, Maupassant commence à profiter d’une certaine reconnaissance lorsque des textes sont publiés dans la presse. Le lecteur assiste à la première de L’assommoir où Zola attend anxieux les échos de la salle dans un troquet. Puis vient le temps de la consécration lorsque Histoire du vieux temps est jouée au théâtre où le succès est franc. L’ouvrage abandonne Maupassant à sa destinée lorsque Boule de Suif est publié et reconnu comme un chef d’œuvre.

L’auteur :

Arne Ulbricht est né en 1972 à Kiel (Allemagne). Après des séjours à Nancy, Paris, Hambourg et Berlin, il s’installe à Wuppertal où il est professeur d’histoire et de français. Il est l’auteur de plusieurs ouvrages dédiés à la pédagogie, au métier d’enseignant et au développement de la lecture chez les enfants. Maupassant est son second roman.

Pour en savoir plus sur l’auteur, c’est par ici !

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *