Jeudi 21 septembre 2017 – 19:30 : soirée poésie

Soirée dédiée à la poésie et au lyrisme

Jeudi 21 septembre – 19:30

Entrée libre

Au programme (en français et en allemand) :

 

  • Julien Gaillard (FR)

Photo-Julien-GaillardJulien Gaillard, né en 1978, est auteur dramatique et poète.

Après un bref passage à l’École nationale supérieure des Beaux-Arts de Paris, il devient comédien et travaille, entre autres, sous la direction de Christian Boltanski, d’Éloi Recoing et du compositeur Franck Krawczyk. En 2010, il décide de se consacrer exclusivement à l’écriture. Ses textes se situent à la croisée du théâtre et de la poésie, dans cette zone indéterminée où le récit, la prose et le vers ne cessent d’être en quête d’un dialogue possible avec la temporalité propre du théâtre.

En 2011, son premier texte théâtral, Transits / Lacunes, reçoit les encouragements du Centre national du Théâtre. En octobre de la même année, ce texte est créé par Anne Sicco (compagnie L’Œil du silence) à l’espace Appia (Cahors). Puis, repris et transformé lors d’une École pratique des auteurs de théâtre, il est mis en espace à Théâtre Ouvert par Simon Delétang en 2012. En 2013, ce texte, sous un nouveau titre Seule(s), est mis en ondes sur France Culture par Laure Egoroff dans le cadre leur partenariat avec Théâtre Ouvert, « La radio sur un plateau ». Il est publié la même année aux éditions Quartett sous le titre Nita.

En 2014, Julien Gaillard est auteur partenaire du Théâtre aux Mains Nues à Paris.

En 2015, il est auteur intervenant à Théâtre Ouvert dans le cadre de l’atelier « Fiction et faits divers » dirigé par Jean-François Auguste (projet finaliste du « Prix de l’audace artistique et culturelle » décerné par le Ministère de la Culture), ainsi qu’à l’Institut international de la marionnette de Charleville. Dans le cadre des enseignements de cet institut, il écrit Noces (théâtre d’ombres) pour la dixième promotion des élèves marionnettistes. En décembre 2015, Noces est mis en scène par les élèves sous la direction de Fabrizio Montecchi (compagnie Teatro Gioco Vita).

Grâce à une aide au compagnonnage, il collabore actuellement avec la compagnie Kiss my Kunst et travaille à la prochaine création de Simon Delétang, Andrei Tarkovski, le corps du poète. Création : septembre 2017 au Théâtre national de Strasbourg.

Simon Delétang mettra également en scène, à la demande de l’auteur, La Maison en janvier 2018 au Théâtre national de la Colline à Paris.

Découvrez l’univers de la maison d’édition hochroth Verlag

  • Myriam Louviot (FR)

ZL RING Myriam

Myriam Louviot est née et a grandi dans les Vosges, une région où les montagnes sont bleues. A l’âge de 6 ans, elle a appris à lire et à écrire. Elle ne s’est plus arrêtée depuis. Des études de lettres, une thèse à rallonge, des ateliers d’écriture, des cours de français, des nouvelles, des blogs, des emplois dans l’édition, encore des nouvelles, des textes pour divers projets artistiques, quelques publications jeunesse, un recueil poétique, tout ça alimenté par des lectures tous azimuts, des voyages, des expos, de merveilleuses rencontres… Le contraire d’une vie sans histoires, quoi.

 

  • La mer gelée (FR)

mer_geleeAvec Christian Driesen et Anäelle Vanel

Anaëlle Vanel, née en 1991 à Mende, vit et travaille à Berlin. Elle est diplômée de l’Ecole nationale supérieure des beaux-arts de Lyon.

Son travail photographique repose sur le principe de la rareté. Chaque photographie est l’aboutissement d’une sédimentation d’expériences et d’histoires. Chaque image est autonome. Le texte, second versant de sa pratique, est un hors-champ qui creuse la photographie. Il ancre l’image dans la durée d’un récit, dans un avant et un après entre lesquels l’image est prise. La photographie se révèle être la dépositaire d’une histoire qu’elle enclôt. Il s’agit de préserver cette histoire, le mystère initial de la rencontre, de ne pas abîmer l’objet photographié. La mise en lumière n’est pas destruction : l’objet ne s’exhibe pas. Alors, ce que l’on voit n’est jamais tout ce qu’il y a voir.
Son travail a été montré en France et à l’étranger dans des expositions collectives (Villa Medicis,  Rome ; Musée d’art moderne et contemporain, Saint Etienne ; Kunsthalle der Sparkasse, Leipzig) et personnelles (La Specola, Musée d’histoire naturelle, Florence ; la MAC, Pérouges). Elle a organisé en 2014 à la Villa Médicis à Rome un projet d’exposition et de séminaire intitulé L’analfabeto. Sa dernière exposition personnelle Restait l’inexplicable rocher a eu lieu en 2016 dans le cadre des Galeries Nomades de l’Institut d’art contemporain de Villeurbanne. Depuis 2016, elle participe à la revue la mer gelée, revue de création littéraire publiée au Nouvel Attila.

Découvrez La mer gelée

 

  • Bernd Volkert (DE)

berndvolkert2« Je lis, m’en réjouis et l’approuve » (Eckhard Henscheid)

Bernd Volkert grandit à Lehenhammer près de Sulzbach-Rosenberg dans l’univers de la gastronomie où, après des années en tant que employé, bénéficiaire d’aides de l’Etat ou de syndicats, il atterrit à nouveau et ce, à Berlin.

Découvrez l’œuvre de Bern Volkert chez XS Verlag

  • Tuncay Gary (DE)

Poète, acteur, dramaturge et metteur en scène. Blauflügel Jägerliest, Klak Verlag, 2016

Tuncay Gary_Blauflügler_High

Pour en savoir plus : www.tuncay-gary.de.

  • Bonus : Présentation de la maison d’édition KLAK Verlag par Jörg Becken et de la récente traduction en allemand de l’œuvre de Jacques Darras « Je sors enfin du Bois de la Gruerie. Tout reprendre à 1914. Poème cursif/discursif ».

En présence de la traductrice Odile Kennel qui nous fera le plaisir de lire des extraits de sa traduction.

Retrouvez Odile Kennel sur son blog.

Découvrez la maison d’édition neuköllnoise Klak Verlag

klak_logo_enlarged

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *